Livres et lectures du 20 mai 2019

Nous avons partagé une très agréable soirée inaugurale en bonne et ample compagnie : nous n’étions pas moins de 17 !

Merci à vous : Martine, Nadine, Fabienne, Paul, Patricia, Monique, Michèle, Noémie, Nicole, Jeannine, Marie-Pierre, Mary, Colette, Muriel, Bénédicte, Françoise pour vos présences et participations à nos échanges !

Lors de nos présentations réciproques des livres et auteurs que nous aimons, ceux que nous avons dans nos PAL (piles à lire) ou venons de lire récemment… nous avons cité notamment (liste non exhaustive) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis Muriel, Bénédicte et Mary nous ont présenté chacune un auteur et un livre qu’elles ont choisi de nous partager et faire découvrir.

 

Muriel a choisi de nous présenter les livres de l’auteure britannique M.C. Beaton, en particulier ceux qui mettent en scène son héroïne Agatha Raisin.

Née en 1936 à Glasgow, M.C. Beaton, après avoir été libraire puis critique de théâtre, journaliste et éditrice, a finalement pris la plume pour devenir auteur à succès figurant parmi les plus lus de Grande Bretagne. Elle a notamment écrit deux séries de romans policiers best-seller, la saga des Hamish MacBeth et la série des Agatha Raisin.

Muriel  nous a lu des extraits de « Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale »

Résumé : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Agatha Raisin, c’est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !

« L’Agatha Raisin de M.C. Beaton est un véritable trésor national. »
The Times

source : Albin Michel)

 

Bénédicte  a présenté l’auteure norvégienne Herbjørg Wassmo et en particulier son triptyque « Le livre de Dina »

Résumé : Sur les glaces sauvages de l’extrême Norvège, dans le clair de lune, une jeune femme trône en déesse obscure. Enfant recluse, responsable de l’accident qui emporta sa mère sous ses yeux, elle grandit loin de tous, poursuivie par le cri des ombres. Elle est Dina, Ève brûlante, éternelle indomptée qui chevauche à travers vents et livre au monde sa litanie furieuse. (source : éditeur 10/18)

Herbjørg Wassmo, née en Norvège en 1942, vit à Hihnöy, une petite île située au nord du Cercle polaire. Très populaire dans les pays scandinaves, cette ancienne institutrice férue de poésie se consacre à la littérature depuis vingt ans.
Après la trilogie de « Tora » (La Véranda aveugle, La Chambre silencieuse, Ciel cruel), elle connaît un grand succès avec « Le Livre de Dina » (Les Limons vides, Les Vivants aussi, Mon bien-aimé est à moi), puis Fils de la Providence.
Herbjørg Wassmo achève l’épopée de la flamboyante Dina avec « L’Héritage de Karna » (Mon péché n’appartient qu’à moi, Le Pire des silences, Les Femmes si belles).

Le Livre de Dina a depuis été porté à l’écran par le metteur en scène danois Ole Bornedal avec Gérard Depardieu, Maria Bonnevie et Pernilla August dans les rôles principaux.

Herbjørg Wassmo a également publié La Fugitive, Un verre de lait, s’il vous plaît, Cent ans et Ces instants-là.
(source : éditeur 10/18)

 

 

Mary quant à elle a présenté François Cheng et son livre « De l’âme »

François Cheng, de l’Académie française, est à la fois poète (Entre source et nuage, 1990 ; Le Livre du vide médian, 2004), romancier (Le Dit de Tianyi , Prix Femina 1998, L’Éternité n’est pas de trop, 2002, Quand reviennent les âmes errantes, 2012) et essayiste (Cinq méditations sur la beauté, 2006, Cinq méditations sur la mort autrement dit sur la vie, 2013, Assise, 2014, Entretiens, 2015).
(source : Editions Albin Michel)

EXTRAIT :

« Lorsque j’ai reçu votre première lettre, chère amie, je vous ai répondu immédiatement. Avoir de vos nouvelles plus de trente ans après m’a procuré une telle émotion que ma réaction ne pouvait être qu’un cri instantané.
Votre deuxième lettre, que j’ai sous les yeux, je l’ai gardée longtemps avec moi, c’est seulement aujourd’hui que je tente de vous donner une réponse. La raison de ce retard, vous l’avez sans doute devinée, puisque votre missive contient une singulière requête : « Parlez-moi de l’âme »…
Votre phrase : « Sur le tard, je me découvre une âme », je crois l’avoir dite à maintes reprises moi-même. Mais je l’avais aussitôt étouffée en moi, de peur de paraître ridicule. Tout au plus, dans quelques-uns de mes textes et poèmes, j’avais osé user de ce vocable désuet, ce qui sûrement vous a autorisée à m’interpeller. Sous votre injonction, je comprends que le temps m’est venu de relever le défi… »

 

Nous nous sommes séparés en nous donnant rendez-vous le samedi 29 juin à 20h00 pour la « Journée sidérale de la lecture à haute voix« , pour des lectures sur le thèmes du VOYAGE !

Publicités

Samedi 29 juin 2019 : Lectures à haute voix sur la thématique du Voyage

Dans le cadre de la Journée sidérale de la Lecture à Haute Voix

La médiathèque L’Eure de Lire
et
l ’association
Le Marque-Page Courvillois

vous invitent à la soirée spéciale

Lectures à haute voix sur la thématique du VOYAGE

Samedi 29 juin 2019 à partir de 20h00

Lieu : Médiathèque de Courville sur Eure

D’Ulysse à Marco Polo, de Sinbad à Stevenson, de Jules Verne à Rimbaud, d’Alexandra David-Néel à Sylvain Tesson, et tant d’autres auteurs.

Venez écouter les textes divers présentés et lus par des membres de notre association : textes issus de nouvelles, de romans, de la poésie, de la Fantasy, voire du slam ou des écrits originaux…

Apportez, vous aussi, des textes d’auteurs et ouvrages que vous aimez….et lisez-en des extraits à haute voix.

Téléchargez l’affichette

C’est quoi une PAL ?

Une « PAL », c’est l’acronyme pour : Pile À Lire

C’est-à-dire la pile des livres en attente d’être lus.

Suivant les individus, la pile peut être plus ou moins volumineuse.
Elle peut être constituée de livre achetés en librairie ou en bouquinerie, de livres empruntés dans votre médiathèque préférée (j’en connais, insatiables, qui sont inscrit-e-s dans plusieurs médiathèques simultanément).

L’abondance de livres à portée de main n’étant pas toujours suffisante, certaines personnes utilisent aussi l’acronyme « LAL », pour : Liste à Lire….

Ce qui accroît leur PAL de la liste des livres qu’elles ont l’intention de lire, mais pas forcément encore tous présents sur l’étagère ou la table de chevet.

Quelles que soient vos PAL ou LAL : en fin de nos séances de lectures du Marque-Page Courvillois, dans la séquence « T’as quoi dans ta PAL ? »… n’hésitez-pas à :
– nous faire part des livres que vous avez lu récemment et que vous avez envie de recommander,
– ou bien d’interroger le groupe avant de vous lancer dans un achat qui vous tente mais pour lequel vous hésitez encore !

Quoi qu’il en soit, peu importe la hauteur de votre PAL : bonnes lectures !